Escale #1 : INDE – CALCUTTA

12316479_10207387527313649_6798519808282394534_n
 

Présentation de l’étudiant :

Je suis entrée a Skema en L3 et suis vite partie passer mon  M1 entre les campus de Raleigh et de Suzhou. Après être
revenue à Paris pour mon année de césure, je ne rêvais plus  que de repartir… C’est pourquoi j’ai décidé de faire mon M2  en Inde et de nouveau Suzhou. J’ai vraiment souhaité  profiter au maximum de l’opportunité que nous offre  l’école  de partir a l’étranger, de moduler notre parcours à notre  guise. C’est une super expérience que seule Skema  nous  permet de faire et c’est vraiment pour moi la force de notre  école.
 

Pourquoi cette destination ?

Indian Institute of Management Calcutta (IIMC) est une très  grande école qui rayonne dans toute l’Asie, voire dans le  monde entier (En 2014, le Financial Times l’a classée 13ème  dans son classement des écoles de management non-européennes).Mais ce n’est pas tant pour le niveau de l’école que j’ai décidé de partir sur ce campus, c’est surtout pour mon attrait pour l’Inde. Je suis fascinée par la beauté de ce pays, la culture, la sensualité qui s’en dégage, les couleurs, les temples incroyables, la mythologie hindouiste, la nourriture, les palais de Maharaja, les plages paradisiaques…

C’est un pays sur lequel les français portent beaucoup trop de préjudices: l’insécurité des femmes, la pauvreté,… Certes les medias européens diffusent des histoires de viol mais non je ne me suis jamais sentie en danger ici, oui, il y a de la pauvreté mais certainement pas de la misère. C’est plutôt le contraire, je me suis sentie extrêmement accueillie et à l’aise! L’hospitalité indienne est bien connue, cela fait partie de leur culture de considérer les invités comme des rois.

Un échange en Inde, c’est la possibilité de voyager dans beaucoup d’endroits aux paysages très diversifiés: le désert, les forts et palais du Rajasthan ; les incroyables temples, villages de pêcheurs ou villes coloniales de Tamil Nadu ; les plantations de thés, réserves d’éléphants et backwaters du Kerala ; les plages paradisiaques et grosses fêtes de Goa ; les treks dans l’Himalaya et vues sur le Mont Everest ; les réserves de tigres et les vestiges de l’empire britannique de Bengale-Occidental, etc. (Et oui, j’ai eu l’occasion de faire tout ça!)
 

Quelles sont les démarches pour aller y étudier ? Besoin d’un visa ?

Skema nous demande d’avoir un certain niveau de TOEFL car tous les cours sont en anglais et ils veulent s’assurer qu’on tienne le coup! Mis à part cela, les démarches sont basiques: il suffit d’avoir un visa qui s’obtient facilement et rapidement.
 

Comment as-tu vécu ton arrivée sur place ?

Super! Nous habitons sur un campus incroyable (dans une forêt pleine d’oiseaux, d’écureuils et toutes sortes d’animaux, entourés de sept lacs. Il est vraiment très beau) donc je n’ai pas eu besoin de chercher de logement. Nous avons tout de suite été accueilli par le représentant des « exchange students » qui nous a organisé des soirées tout au long du semestre, il nous a présenté aux étudiants, aidé dans toutes les démarches. Il a tout fait pour nous rendre la vie agréable et facile, c’est vite devenu un bon ami.

Ce qui m’a le plus impressionnée :
– L’hospitalité, on n’est pas habitué à être aussi bien reçu par des inconnus.
– Tous les voyages que j’ai faits! Particulièrement le Rajasthan.
– La pauvreté du pays qui finalement, n’a rien de glauque, elle peut même être très belle lorsque l’on voit la manière dont cette partie de la population, qui vit de si peu, réussit à être autant souriante, accueillante et pleine de couleur. On sort beaucoup plus humble de ce voyage, mais absolument pas traumatisé comme certains pourraient le craindre.
 

Que peux-tu nous dire sur le mode de vie au sein de l’université d’accueil ?

Le campus n’est pas situé dans le centre ville ce qui est parfois fatigant parce qu’on ne peut pas s’y balader entre deux cours. C’est aussi un bon côté car nous sommes a l’abri du bruit et des embouteillages infernaux. L’endroit où nous sommes est magnifique, j’étais extrêmement surprise et c’est vraiment agréable de vivre dans un environnement comme ca, surtout qu’avec le climat, on se croirait en vacances d’été tout le semestre. Nous sommes logés et nourris sur le campus, les frais sont vraiment peu élevés, il n’y pas de souci de budget. Les chambres sont assez sommaires mais, après tout, l’ambiance est tellement bonne qu’on y reste peu : on se retrouve tous les soirs pour boire un verre ou improviser une fête.
 

Comment s’organise ta vie étudiante ? Et les cours ?

Comme je disais nous sommes très soudés entre exchange students mais, aussi avec les amis que l’on s’est fait parmi les étudiants locaux. On prend nos repas ensemble, on se retrouve après les cours prendre un verre, jouer au billard, ping-pong, n’importe quoi! On a une grande liberté, les fêtes s’improvisent à tout moment, l’université ne nous impose aucune règle a ce niveau la… Mais l’on peut aussi sortir en boites ou dans des bars du centre-ville. Les étudiants indiens vivent la nuit et savent très bien faire la fête..Un des très bons points également de cette université, est le nombre de vacances que nous avons ! En me débrouillant bien j’ai pu partir un mois avec mes amis en Octobre parcourir l’Inde.

Le nombre de cours est imposé par notre université, donc Skema. Il me fallait un cours qui corresponde a “Globalisation” et puis j’étais libre de choisir le reste à ma guise. Malheureusement, comme nous sommes beaucoup d’exchanges, je n’ai pas pu avoir tous les cours demandés. Dans les cours il y a de tout : certains sont de très bons niveaux (parfois même très exigeants) et d’autres sont un peu de la rigolade que les gens prennent pour pouvoir profiter au maximum de leur expérience. Tout dépend donc de ce que l’on cherche.
 

Quelles sont les différences entre étudier en France et en Inde ?

Il n’y pas tellement de différence au niveau des cours mêmes mais, bien sur, la culture est différente. Par exemple les indiens ont tendance à vivre et étudier la nuit, beaucoup plus que nous. La première fois que mon groupe de travail a proposé que l’on se retrouve pour travailler à une heure du matin, j’étais un peu désarçonnée! C’est aussi très intéressant car certains cours adoptent un pont de vue indien, des problématiques indiennes, des insights indiens. Un super moyen de mieux comprendre le pays.
On a également la possibilité de prendre des cours sur le management d’ONG (c’est un élément très important de la culture indienne), le marketing à destination des populations pauvres, l’économie durable… des cours très enrichissants.
 

Comment as-tu trouvé ton logement ?

Chaque élève est logé sur le campus, Il y a plusieurs « hôtels », chacun avec sa cantine (il y a aussi des shops et restaurants sur le campus, et d’autres à l’extérieur).
J’ai eu la chance d’être dans le plus luxueux, avec une superbe vue sur le lac (Lake view Hostel, ce n’est pas pour rien). Ma chambre est sommaire, correcte, propre: un lit, un bureau des étagères, un miroir. Par contre ce sont des toilettes et douches communes, propres, mais il faut prendre le pli.
 

Que faut-il voir et faire en Inde ?

Il y a tellement de choses! Le Taj Mahal, les balades à dos de chameaux dans le désert du Thar, les balades en barques dans les backwaters, les temples d’Hampi, les plages de Goa, la romantique ville d’Udaipur, etc.
En plus, en Inde c’est extrêmement cheap ! Pour un repas basique, on dépense moins d’un euro, prendre un taxi pour aller dans le centre ville coûte 2€, on s’achète des robes à 2€, on boit des bières 60ml a 1,42€, on passe une nuit d’hôtel plus que correct dans le Rajasthan pour 3€, rien n’est cher!
 

Ce que tu as le plus/moins aimé pendant ton échange à Calcutta ?

Comme partout lorsqu’on voyage, il y a toujours un moment où l’on sature de la nourriture (même s’il est facile de trouver des restaurants occidentaux), mais ça finit par passer et on redevient adepte! L’administration indienne est compliquée, il faut avoir trente-six mille photos d’identités avec soi a chaque fois que l’on veut s’inscrire à quelque chose, venir signer des documents trois fois de suite, etc.
 

Qu’est-ce que t’a apporté ton échange en Inde ?

– L’envie de revenir ! Peut-être pour y travailler, définitivement pour y voyager.
– De super rencontres avec des gens du monde entiers, de toutes universités. Les gens qui sont venus étudier en Inde ont un état d’esprit aventurier, curieux, avides de rencontres et de découvertes. Ce sont donc tous des personnes intéressantes et ouvertes, c’est aussi ce qui fait la richesse de l’expérience
– L’occasion, contrairement aux campus Skema, de vraiment parler anglais.- De nouvelles perspectives.
 

Des conseils pour ceux qui souhaiteraient aussi partir à Calcutta ?

Ne pas venir avec de préjugés, être prêt à se débarrasser de tous les clichés que l’on a sur le pays. Ne pas s’attendre à retrouver le confort que l’on a en France, ce n’est pas le bon pays pour ça.
Pour les filles : sur le campus on s’habille comme on veut (jupes, shorts, débardeurs,..), mais dans les petites villes, les endroits ou les gens ne sont pas habitués à voir des touristes ou encore dans les temples, il faut des te
nues appropriées (ne pas montrer ses jambes et au moins une écharpe sur les épaules). Ce n’est pas une question de sécurité, car personne ne nous attaquera, mais de respect.
 

Est-ce que tu recommanderais ce pays pour un échange universitaire ?

Définitivement ! Pour les voyages, l’ambiance du campus, l’accueil, la culture… C’est une expérience géniale !