Escale #3 : JAPON – HIROSHIMA

12342819_916655701744998_1056234544146755133_n
 

Présentation de l’étudiant :

Jérémy Cornou, 22 ans, je suis actuellement en année de césure après être revenu d’un échange d’un semestre à Hiroshima.

Pourquoi cette destination ?

Passionné par le Japon depuis que je suis gamin, je n’ai pas hésité une seconde quand j’ai vu qu’il y avait un échange de disponible là-bas.

Quelles sont les démarches pour aller y étudier, besoin d’un visa ?

Pour y partir un semestre, vous aurez besoin d’un visa étudiant qui vous coûtera environ une vingtaine d’euros et une fois rentré sur le territoire, on vous fournira une carte de résident pour la durée de votre séjour qui vous permettra de sortir et revenir autant de fois que vous le souhaitez pour le semestre. Pour le billet d’avion, vous en aurez pour entre 800 et 1000€ A/R.

Comment as-tu vécu ton arrivée sur place ? Qu’est-ce qui t’as le plus impressionné ? As-tu eu des difficultés à ton arrivée ?

J’ai vécu mon arrivée comme un vrai dépaysement. Arrivé à Hiroshima au printemps, vous êtes vite choqués par le climat semi-tropical bien humide très différent de la France. J’ai de plus eu le privilège d’arriver à la période des cerisiers en fleurs où tout le pays se couvre de rose. En revanche, à part dans quelques endroits spécifiques comme l’aéroport ou sur quelques panneaux, vous ne verrez que rarement des indications en anglais et rencontrerez peu de Japonais parlant anglais. Dépaysement garanti.

Que peux-tu nous dire sur le mode de vie, sur l’université d’accueil ?

Le mode de vie japonais est assez différent du nôtre. La plupart des gens que vous rencontrerez seront très respectueux, très sympas et en tant que « gaijin » (étranger), vous aurez parfois l’impression d’être le roi du pétrole d’autant plus étant français. Attention tout de même à se comporter « de la bonne manière », ils sont très pointilleux là-dessus.
Vous trouverez aussi tout ce que vous souhaitez à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit. Vous aurez le choix entre les mall qui ferment à 23h, les combinis ouverts 24/24 au même prix ou encore certains magasins où vous trouverez tout ce que vous souhaitez que ce soit fringues de marque ou brosse à dent en passant par tout l’électronique imaginable et qui sont ouverts de 10h à 5h du matin. Et n’oubliez pas qu’Hiroshima est une ville de campagne (2 millions d’habitants quand même).
C’est aussi l’un des pays les plus safe au monde donc oubliez la bombe lacrymo, vous n’en aurez pas besoin.
En ce qui concerne l’université, elle possède beaucoup d’infrastructures. L’une des plus grandes bibliothèques du pays, des studios d’enregistrements, différents clubs où vous pourrez vous inscrire, des infrastructures sportives (terrain de foot et football américain, terrain de baseball plus grand que celui de la ville, un gymnase à 3 étages avec salles de muscu, dojos, terrains de basket…) que vous pouvez utiliser comme vous le souhaitez (réservation pour les terrains) mais aussi deux cafets, une salle de billard, ping-pong, baby et j’en passe.
Le service international vous aidera en toute situation et ce pour n’importe quoi. Le responsable parle un anglais parfait et est disponible en quasi continu si vous avez un gros pépin.

Comment s’organise ta vie étudiante ? Et les cours ?

En ce qui concerne les cours, vous avez 4h30 de Japonais obligatoire par semaine puis vous avez le choix parmi une liste de cours pouvant changer en fonction du semestre ou vous y allez. Vous aurez un choix assez large allant de cours de société japonaise ou d’économie jusqu’à des études indépendantes où vous devrez rédigez une dissert sur le thème que vous souhaitez ou encore un cours d’initiation aux arts martiaux (karate, jodo, kendo…) et j’en oublie. Un autre cours sur le management japonais vous donnera même l’occasion d’aller visiter certaines entreprises. Vous devrez en prendre un certain nombre (6 de mémoire) pour valider tous les crédits demandés par Skema. Les cours sont dispensés par des profs majoritairement japonais ou américains.
Vous aurez aussi des activités de « communauté » organisées par l’université qui comptent dans vos crédits. Vous devrez par exemple aller dans une école primaire pour interagir avec les enfants ou encore aider dans les activités quotidiennes de la communauté, parler de votre pays, donner des cours de langue… Un programme d’échange est aussi mis en place si vous souhaitez donner des cours de français ou d’anglais et qu’on vous aide en japonais en retour.
Enfin, au niveau des activités moins académiques, une association d’étudiants vous organisera différentes activités que ce soit des visites de la région, des soirées ou encore des activités sportives.

Quelles sont les différences entre étudier en France et au Japon ?

Je dirais que la principale différence que vous aurez est que vous serez peu par classe étant donné qu’il y a peu d’étudiants en échange là-bas. Après c’est globalement la même chose en plus zen. Les profs sont cools et vous parlerez de tout et n’importe quoi avec eux.

Comment as-tu trouvé ton logement ?

L’université fournit des logements que vous souhaitiez être seul ou en coloc. Les appart seuls coûtent 30000yen + 5000yen de charges soit environ 280€ par mois pour environ 25m² et tout compris. Les apparts en coloc à deux sont bien plus grands, sont aussi fournis et coûtent 20000yen + 5000yen de charges soit 200€ par mois. Commodités et université à 10min max. En résumé, si vous n’avez pas peur de la coloc, je vous conseille les apparts à deux.

Quel est le coût de la vie ?

Le coût de la vie est globalement le même qu’en France sauf que ce qui est cher en France ne l’est pas là-bas et vice-versa. Par exemple, un bon steak vous coûtera les yeux de la tête mais vous mangerez les meilleurs sushis de votre vie pour moins cher qu’un mcdo. Vous pouvez aussi trouvez des bons plans, la cafet de l’université est pas cher et vraiment pas dégueu, la plupart des bars seront chers mais proposent des formules « boissons à volonté pour 2-3h » très rentables. L’électronique et les fringues sont globalement moins chères. Pour les fumeurs, clopes indus à 3€.
Le plus gros problème c’est le prix des billets de train si vous voulez voyager. C’est cher (peut-être plus qu’en France) et pas rentable si vous n’avez qu’un week-end. Après chacun son budget. Toutefois, vous avez la possibilité de travailler là-bas pour vous faire un peu d’argent. Je donnais des cours de français deux fois par mois et je gagnais déjà plus de 100€, vous pouvez facilement faire plus.

Que faut-il voir et faire absolument ?

Il y a une infinité de choses à faire et à voir là-bas. Pour visiter, vous pouvez déjà voir Hiroshima avec son château et le dôme de la bombe. Après il y a toute la région que ce soit le pont et le château d’Iwakuni, l’île de Miyajima ou encore le temple de Mitaki.
Pour le reste du Japon, je conseille Osaka pour l’ambiance, Kyoto pour les visites (temples, etc.), Tokyo pour se noyer dans la plus grande ville du monde et Okinawa pour ses plages tropicales si vous avez le budget.
Après en ce qui concerne les sorties, allez prendre un verre sur un toit à Tokyo, faîtes un karaoke toute la nuit avec vos potes et tout ce que vous voulez boire et manger en illimité, faîtes l’expérience d’un horror ou maid café, faîtes un bowling à 3h du mat avant d’embrailler sur une salle d’arcade ou testez même les sushis au petit dej. Vous trouverez toujours quelque chose à faire peu importe l’endroit où vous serez et vous ne vous ennuierez jamais. Je déconseille personnellement les boîtes de nuit, peu intéressantes à mon goût quand on voit ce qu’on peut faire à côté.

Ce que tu as le plus/le moins aimé pendant ton échange ?

Ce sera difficile de dire ce que j’ai le plus aimé mais je dirai que c’est l’atmosphère globale qui règne là-bas et tous les étudiants en échange avec moi seront d’accord pour vous dire la même chose.
Et ce que j’ai le moins aimé je dirais que c’est le prix du train et les cours toute la semaine qui empêche de vraiment visiter le pays contrairement à d’autres échanges.

Qu’est-ce que t’as apporté ton échange universitaire à Hiroshima ?

J’ai pu redécouvrir un pays que je pensais connaître et une culture complètement différente de la nôtre et entièrement m’immerger dedans n’ayant été que deux français ce semestre. J’ai vécu un dépaysement complet et une multitude d’expériences diverses et variées.

Des conseils pour ceux qui souhaiteraient aussi partir au Japon ?

Prévoyez un budget assez conséquent, n’oubliez pas que vous partez dans un des pays les plus chers au monde. Laissez vos préjugés au vestiaire et gardez l’esprit ouvert, vous verrez des choses qui vous changeront à jamais. Arrêtez de penser qu’un troisième bras vous poussera en allant là-bas, bien que très utile vous recevez plus de radiations en utilisant votre micro-onde qu’en un semestre sur place donc oubliez l’idée.

Est-ce que tu recommanderais ce pays pour un échange universitaire ?

Je recommande VIVEMENT ce pays sur lequel beaucoup de préjugés restent encore à disperser. Pour ceux qui sont déjà intéressés et passionnés comme je l’étais, vous ne serez pas déçus. Et pour ceux qui n’y avaient pas encore pensé, je vous promets un véritable dépaysement, une expérience unique à toute une vie et je vous conseille de partir un an si vous pouvez pour avoir le temps de voir tout ce qu’il y a à voir là-bas.
Enfin, je finirais en disant que contrairement à d’autres échanges, vous aurez vraiment l’occasion de vous fondre dans la culture du fait du petit nombre d’étudiants étrangers présents à l’université.