Escale #6 : ECOSSE – GLASGOW

12523196_923227301087838_391971404291097278_n

Présentation rapide de l’étudiant

Cécile Roney, M1, va passer son année complète à Strathclyde Business School (University of Strathclyde).

Pourquoi cette destination ?

Trois raisons pour lesquelles j’ai choisi Strathclyde :
je voulais à tout prix partir un an complet à l’étranger car quand on dit qu’on part 6 mois en fait c’est seulement 4 mois et c’est ultra court. Mon choix était donc déjà pas mal restreint puisqu’il n’y a qu’une minorité (qui reste correcte) d’universités qui proposent un échange d’1 an.
Deuxième raison, je souhaite me diriger vers la finance et je cherchais donc une université qui avaient des bonnes formations en finance et une certaine reconnaissance dans le domaine. Strathclyde est l’une des universités les mieux cotées au RU et est très reconnue en finance.
Enfin, troisième raison, je voulais aller dans un pays anglo-saxon car je voulais en savoir un peu plus sur leur culture et notamment sur leur façon de travailler.
Finalement j’ai regardé les différentes opinions des étudiants qui sont allés en échange (on les trouve sur le YEP dans la rubrique échange) et tous ceux qui ont été à Strathclyde étaient ravis, bon mis à part le temps qui peut être rude (mais franchement moi pour l’instant je m’en sors bien), pour l’instant ils ont raison.

Quelles sont les démarches pour aller y étudier? Besoin d’un visa ?

Même si les British ne font pas partie de la zone euro, ils sont tout de même dans l’Union Européenne donc pas besoin de visa. Je dirais que le plus gros souci c’est la monnaie. Même si on a certaines banques communes au RU, leur fonctionnement n’est aucunement lié ce qui veut dire qu’on ne peut pas ouvrir de compte en Écosse depuis la France ou bien avoir un compte en France qui est accessible en Écosse (à part peut-être pour HSBC mais eux n’acceptent pas de nouveaux clients étudiants alors…). La plupart des gens que je connais ont donc attendu d’arriver au RU pour ouvrir un compte bancaire là-bas. C’est assez rapide (bcp plus qu’en France) car ils sont habitués à avoir des étudiants étrangers. Mais selon moi ça reste galère car il faut tout de même faire des virements de votre compte français à votre compte écossais, et ça, ça coûte cher !
Du coup, moi je me suis renseignée auprès de plusieurs banques avant de partir (je n’ai pas de mérite j’ai fait tous mes stages en banque…) et j’ai découvert que le CIC avait une super offre pour les jeunes partant à l’étranger pendant 6 mois ou 1 an (pour étudier ou faire un stage) qui s’appelle « Parcours jeune » un truc du genre. En gros, cette offre donne : une carte de crédit dont les paiements à l’étranger sont gratuits, avec 4 retraits d’argents gratuits par mois, et tous les mois vous avez le droit à un virement à l’étranger gratuit (en général utile pour le loyer). Et bien figurez-vous que c’est bien pratique ! Mon compte étant basé en France, tous mes virements (en France) sont gratuits, mes parents peuvent y jeter un œil quand ils veulent (avantage ou désavantage ça dépend peut-être de vous) et puis ça évite clairement d’avoir à gérer deux comptes en même temps. Je vous le conseille donc vivement.
À part ça, Skema et l’université s’occupent de tout, nous accompagnent très bien dans les différentes démarches donc pas de souci à ce niveau- là.

Comment as-tu vécu ton arrivée sur place ? Qu’est-ce qui t’as le plus impressionné ? As-tu eu des difficultés à ton arrivée ?

Même si les séparations à l’aéroport étaient un peu larmoyante, j’étais super contente d’arriver à Glasgow. La ville est vraiment jolie, pleine de caractère, on s’y sent bien.
Clairement le plus impressionnant c’est l’accent écossais et plus particulièrement l’accent de Glasgow : horrible (pire que l’accent du nord en France à mon avis) et super difficile à comprendre. Mais bon rassurez-vous tous les écossais n’ont pas cet accent.
Le plus galère je pense c’est pour trouver un logement. Moi on m’avait dit que j’aurais très sûrement une place dans les résidences de Strathclyde sauf qu’en Août j’ai appris que j’étais refusée. Du coup, j’ai dû commencer à chercher sur internet et il y a tellement de demande que ce n’est vraiment pas évident… Les sites de recherche tels que Gumtree, etc sont pris d’assaut et il est très rare d’obtenir une réponse. J’ai dû me résoudre à aller 3 jours à Glasgow, chercher par moi-même et j’ai eu la chance de trouver une coloc (c’est ce que je voulais à tout prix) dans une résidence étudiante privée qui s’avère être vraiment top (salle de cinéma, salle de gym, billard, ping-pong) et toute neuve.
Le logement c’est clairement la plus grande difficulté (et sûrement la seule) donc il faut s’y prendre tôt !

Que peux-tu nous dire sur le mode de vie ? L’université d’accueil?

Au niveau des sorties, beuveries… En écosse (et même je pense dans le reste du RU), les boîtes de nuits ferment à 3h du matin. Ce qui veut dire qu’ils commencent à se mettre bien à 19h pour qu’à 23h ils arrivent sur le dancefloor. Pas d’alcool sur la voie publique (et c’est fortement surveillé). Donc, c’est un peur dur de ce mettre au rythme mais on finit par s’y faire.
Pour les amateurs de bonne bouffe, ici ils ne connaissent pas les boucheries, les poissonneries ou les boulangeries, la viande est relativement chère (et assez immonde et grasse), le poisson est cher aussi et n’est pas très varié. Le vin le moins cher doit coûter £4 (5,70€) et rares sont les bons vins, comme fromage ils ont du cheddar et du philadelphia. Ils osent vendre un fromage qu’ils appellent camembert mais qui est tout sauf du camembert (je sais de quoi je parle je suis normande). Enfin bref, niveau nourriture ils ne sont pas au top et la livre étant, tout est relativement cher.
Quand à l’université, elle est immense, tous les domaines y sont étudiés, il y a donc beaucoup de bâtiments (mais avec les cartes il est facile de se repérer) et elle a des moyens ce qui est très agréable. Les salles sont modernes, les équipements sont à la pointe, la BU est énormissime (je n’ai jamais vu autant de livres réunis en un seul endroit), tout est finalement fait pour qu’on puisse étudier plus que correctement.
&nbsp

Comment s’organise ta vie étudiante ? Et les cours sur place ?

Concrètement, j’ai des amphis toutes les semaines (lectures) et une fois toutes les deux ou trois semaines j’ai aussi des TD (tutorials). À côté de ça, l’université offre beaucoup de possibilités de sports, j’ai été heureuse de retrouver une équipe de handball, et puis les emplois du temps étant relativement lights, la vie étudiante c’est pas mal de soirées bien sûr et pas mal de sorties et de visites pour découvrir d’autres endroits de l’Écosse.

Quelles sont les différences entre étudier en France et en Écosse?

Il faut savoir que les anglo-saxons ont un système universitaire différent du nôtre (quoiqu’à Skema on peut clairement voir des similitudes ‪#‎GlobalKnowledge‬ ‪#‎VisionInternationale‬, si vous voyez ce que je veux dire). J’ai été assez surprise au départ car le maximum de cours (recommandés) par semestre est 3. Et en effet, au RU, les heures de cours ne sont pas nombreuses, il y a peu de tutorials mais il y a une grosse attente de travail personnel des étudiants. On nous demande de lire beaucoup de choses et de faire pas mal de travaux de groupes. Ce qui fait qu’avec même peu de cours on peut arriver à être débordé.

Comment as-tu trouvé ton logement ?

Comme je l’ai dit je suis venue à Glasgow en août pour trouver un logement. J’ai trouvé un site proposant des résidences privées sur internet et j’ai pris rdv pour visiter la résidence dans laquelle je vis actuellement car il restait une place de libre dans une coloc. Étant donné que je ne connaissais pas Glasgow, aller sur place m’a permis de me renseigner sur les endroits plus ou moins malfamés et puis avoir une relation face à face avec les propriétaires évite souvent de se faire avoir.

Quel est le coût de la vie à Glasgow ?

Cher. Les logements sont chers, en général les prix se situent entre 700 et 800€ par mois. Comme je l’ai dit avant la nourriture n’est pas donnée mais la bourse ERASMUS + est tout de même relativement généreuse quand on va dans un pays anglo-saxon.

Que faut-il voir et faire à Glasgow ?

À Glasgow il faut vraiment faire le tour de la ville, beaucoup de choses sympas à voir, à commencer par le centre-ville qui est sympa. Il faut aussi absolument voir Glasgow Uni et son campus situés dans le West End, on se croirait dans Harry Potter c’est magnifique.
Mais au-delà de ça, il faut absolument profiter des voyages organisés pour les étudiants par ISUK Tours, ils nous emmènent, pour 30€ en moyenne, visiter les highlands, le loch ness, et pleins d’autres endroits magnifiques et incontournables d’Écosse. C’est LE moyen pour barouder un peu pour pas cher.
Bien sûr, il faut absolument aller visiter Edimbourg (les compagnies de bus ont de très bons prix), qui est aussi une ville magnifique.
Et pour aller encore plus loin, en s’organisant bien et à plusieurs, il faut en profiter pour visiter l’Irlande, l’Island et pourquoi pas l’Angleterre.

Ce que tu as le plus/le moins aimé pendant ton échange à Glasgow ?

Ça fait à peine 4 mois que je suis là donc je ne peux pas encore vraiment dire ce que j’aime le plus et le moins à Glasgow. Peut-être une chose, les transports en commun et notamment les bus sont carrément compliqués à prendre, il y a pleins de compagnies différentes ce qui rend les choses un peu fouillis. Au final, on se déplace principalement à pieds, parfois à métro mais il ne couvre pas vraiment tout Glasgow, ce qui rend les choses un peu barbantes.
Ce que j’adore ici ce sont les paysages, c’est magnifique et puis ils savent tout de même s’amuser ici donc je n’ai pas vraiment le temps de m’ennuyer.

Qu’est-ce que t’as apporté ton échange universitaire à Glasgow ?

Des connaissances en finance internationale sûrement plus poussées que celles que j’aurais eu à Skema en M1. Une amélioration de mon niveau de langue et puis surtout une ouverture d’esprit importante. Ici, il y a beaucoup d’étudiants étrangers, on apprend pleins de choses sur la culture de chacun chaque jour.

Des conseils pour ceux qui souhaiteraient aussi partir à Glasgow ?

Comme je l’ai dit plus haut, il faut s’y prendre assez tôt pour le logement. Sinon je vous conseille de partir 1 an (4 mois c’est si court, je n’arrive pas à croire que tant de temps ce soit déjà écoulé !). La vie est super cool ici, ne vous posez pas trop de questions, si vous avez la possibilité de partir en échange, allez-y !

Est-ce que tu recommanderais ce pays pour un échange universitaire ?

Bien sûr ! Le niveau universitaire est très satisfaisant et la vie y est cool !

Une anecdote ? / Ton meilleure souvenir ?

En Septembre je suis allée avec une petite dizaine d’amis au Loch Lomond qui se situe à 1h de train de Glasgow et qui est un lieu magnifique. On s’était dit qu’on marcherait jusque Luss, petit village situé au bord du Loch. On avait prévu 2h de marches mais après 1h on s’est rendu compte qu’il restait encore 3h parce qu’on avait sûrement pris le mauvais chemin… Du coup on a décidé de se faire un Pékin Express, on s’est divisé en groupes de deux et chacun dans son coin on a fait du stop. On y croyait moyennement au départ mais quand ma pote et moi on a vu une voiture s’arrêter un peu plus loin et un mec sortir pour nous dire de venir on était folles. Les gens sont plus enclins à prendre des gens en stop ici qu’en France je suppose. Une des automobilistes a même fait l’aller-retour pour aller chercher une deuxième équipe qu’il avait aperçu au bord de la route. C’était super marrant, on a été les premières à arriver du coup on a vu toutes les autres équipes au bord de la route en train de galérer. Finalement, on est tous arrivé à Luss dans la demi-heure qui a suivi et on a savouré une bonne bière (pas si bonne en vraie mais fraîche en tout cas).